À propos de Cozy Cloud
Choisissez la simplicité,
adoptez Cozy.
FR EN
Fait avec ❤️ en France, pas en Californie
  • Céline Steyer

    Céline Steyer

    Engaging with words @CozyCloud 👩🏻 🖊️

    More posts by Céline Steyer.

    Céline Steyer
  • Paul Tran-Van

    Paul Tran-Van

    Data Scientist @CozyCloud

    More posts by Paul Tran-Van.

    Paul Tran-Van
Céline Steyer, Paul Tran-Van
Communauté 5 min read

Portrait de Paul Tran-Van de l'équipe Science

Paul Tran-Van a intégré Cozy Cloud à ses débuts en conduisant sa thèse autour du partage sécurisé dans le cloud personnel avec l'Inria Saclay et porte aujourd'hui tous nos projets R&D : le chiffrement client, la catégorisation des écritures bancaires ou encore l'apprentissage décentralisé de modèle d'IA.
Des sujets passionnants et clés pour le développement de notre plateforme.

1. Que fais-tu chez Cozy Cloud ?

Paul : Je m’appelle Paul Tran-Van, je travaille chez Cozy Cloud depuis 7 ans et je suis en charge de l'équipe R&D.

Ma mission consiste essentiellement à mettre en place des solutions innovantes pour rendre plus agréable le domicile numérique de nos utilisateurs.

La versalité de la plateforme fait que les sujets sont variés : cela va du modèle d’IA pour catégoriser des écritures bancaire ou regrouper des photos intelligement, à des systèmes de sauvegarde de clé de chiffrement via ses contacts, ou encore des optimisations de performances.

Je réponds également à des appels à projet nationaux et européens, gère des dossiers de subventions et joue parfois à l'apprenti sorcier en testant de nouvelles technologies, avec plus ou moins de succès !

2. Que faisais-tu avant de rejoindre l'équipe ?

Paul : J'étais en stage de fin d'étude dans l'équipe de recherche SMIS de l'Inria-UVSQ, menée par Philippe Pucheral, spécialisée dans la protection des bases de données. Cela m'a donné le goût de la recherche et j'ai eu la drôle d'idée de vouloir poursuivre en thèse !

3. Quelle est la raison de ta présence chez Cozy Cloud ?

Paul : C'est une longue histoire, suite à ma rencontre début 2014 avec Benjamin André, le CEO de Cozy Cloud.

Peu de temps auparavant, Edward Snowden rendait publique l'espionnage de masse mené par la NSA, qui a été un point de départ de mes réflexions autour de la numérisation croissante de nos vies et de l'exploitation de nos données personnelles.

J'ai ainsi pris pleinement conscience de l’émergence d’un marché focalisé sur l'analyse des données personnelles qui a pour but d’établir des profils de plus en plus poussés et intrusifs des individus, permettant d'actionner les bons leviers pour leur faire acheter tel produit, leur pousser telle idée politique, etc.
Cette capacité de manipulation à grande échelle est un réel danger pour les citoyens, que ce soit dans une finalité économique pour des entreprises ou sécuritaire pour des états.

Le paradigme du Cloud personnel poussé par Cozy est une réponse à cela : chaque utilisateur a désormais la possibilité de stocker et gérer l’intégralité de son patrimoine numérique dans un unique espace de confiance, transparent et respectueux de sa vie privée. Autant dire que j'étais totalement aligné avec le projet lorsque Benjamin me l'a présenté la première fois !

Une thèse en collaboration avec l'équipe de recherche SMIS et Cozy Cloud s'est alors mise en place, que j'ai soutenue en avril 2018, peu après le lancement de la 1ère version publique de Cozy.

Convaincu par la mission, j'ai continué chez Cozy Cloud (qui a également bien voulu de moi!) après ma thèse en tant que responsable R&D.

4. Comment organises-tu ton travail ?

Paul : Les journées sont assez variées et généralement rythmées. Le tout est de réussir à ne pas se laisser aspirer par une tâche chronophage quand d'autres sujets sont sur la table, et savoir basculer d'un projet à l'autre qui ont parfois des temporalités et des contextes très différents, entre un projet nécessitant une livraison rapide, et un autre plus long terme nécessitant des phases de réflexions approfondies.

Il n'y a généralement pas le temps de s'ennuyer, et je fais attention à m'imposer des pauses régulières pour éviter le coup de barre en fin de journée. Travailler dans une startup, c'est un marathon, pas un sprint !

5. Quelles sont tes outils de travail ?

Paul : Ça va fortement varier selon le projet, mais les incontournables sont : un moteur de recherche (startpage), un éditeur de code (VSCode), un terminal, des outils de collaboration (Mattermost, Zoom, Cozy Notes), un bloc-note papier et une cafetière.

6. De quoi es-tu le plus fier dans ton parcours chez Cozy Cloud ?

Paul : Il y aurait beaucoup à dire sur ces 7 ans (!), mais je pense qu'avoir réalisé une thèse en jonglant entre les contraintes académiques et celles d'une jeune startup reste ce dont je tire le plus de fierté. Ça, et la résilience pendant toutes ces années !

7. Et toi, pourquoi utilises-tu Cozy aujourd'hui ?

Paul : J'utilise Drive et Banks de façon presque quotidienne et j'ai également de nombreux albums dans Photos que je partage avec ma famille et mes amis. J'aime bien également me balader occasionnellement dans l'application CoachCO2 pour visualiser mes déplacements !

8. Parle-moi de ton équipe et de leurs profils. Et quelles sont ses futures travaux ?

Paul : Dans R&D, il y a le ‘R' de recherche, mais aussi le ‘D’ pour développement. Je pense qu'il faut avoir une vraie fibre développeur et un goût prononcé à se confronter à de nouveaux challenges inexplorés.
Concrètement, il faut avoir l'envie de chercher à comprendre des problématiques complexes, combiné à l’envie de mettre en oeuvre ce qui a été imaginé sur tableau blanc.

Un des sujet passionant du moment est d'imaginer une nouvelle façon de permettre l'apprentissage de modèles d'IA, afin de les rendre à la fois performants et respectueux de la vie privée : en effet, la plupart des modèles actuels nécessitent une grande variété de données, stockées dans des entrepôts centralisés, accentuant ainsi le besoin de captation de données personnelles et les risques qui y sont associés. Nous voulons inverser le paradigme, en faisant en sorte que l'algorithme aille à la donnée, c'est à dire chez l'utilisateur, et non l'inverse.

Nous avons démarré une nouvelle thèse l'année dernière sur ce sujet, toujours avec la même équipe de l'Inria Saclay, perpetuant ainsi cette belle collaboration de recherche privé/publique !

9. Dernière question : raconte-nous ton plus gros "fail" chez Cozy Cloud

Paul : J'ai subi une grosse perte de données lors de ma 1ère année chez Cozy Cloud : on m'a dérobé mon sac à dos qui contenait non seulement mon ordinateur de travail mais aussi mon disque dur contenant les sauvegardes. A l'époque je ne mettais quasiment rien dans le Cloud ! Encore un cordonnier mal chaussé...

10. Liste non exhaustive d'articles écrits par Paul et son équipe

11. Bonus : Veille R&D de Paul

*Merci beaucoup Paul

Portrait de Paul Tran-Van de l'équipe Science