À propos de Cozy Cloud
Numérique éthique 8 min read

Comment (vraiment) déconnecter pendant vos vacances ?

🌴 "Vacances j'oublie tout...et Internet oublie-moi aussi"

Être en vacances c'est n'avoir rien à faire et avoir toute la journée pour le faire. Robert Orben

L'école est finie. Les Bleus ont gagné la Coupe du Monde. Les fake news continuent d'inonder nos fils Twitter et enfin Instagram s'est transformé en concours du Plus Beau Bikini ou du plus beau coucher de soleil.
La France est en vacances mais pas Internet. Bien au contraire.

Mais le principe des vacances, c'est de D.E.C.O.N.N.E.C.T.E.R. Alors on s'y met ?

man-lying-on-the-beach-with-his-mobile

J'aurais alors pu écrire un énième article intitulé "Summer Data Detox Challenge" ou "Detox numérique : jour 1" mais je préfère vous partager mon expérience récente de suppression de l'application Instagram. Au début, je considérais vraiment Instagram comme un outil de filtres de mes photos de vacances. Puis c'est devenu un moteur de recherche de lieux insolites ou prochains voyages.
Vous pensez que supprimer Instagram est une aberration pour la marketeuse que je suis ?
Que c'est juste un exemple bidon pour illustrer cet article ?
C'est vrai.
Je n'ai pas quitté Instagram du jour au lendemain. Ma démarche fut différente : j'ai accepté pendant 21 jours de vivre sans l'application Instagram installée sur mon smartphone. Nuance. Il faut un début à tout : c'est la méthode des petits pas.

Il suffira d'un dé(clic)...un matin 🖱

Il y a quelques semaines j'ai enregistré le premier podcast de Cozy Cloud avec Nina Cercy, co-autrice du livre "Numérique : reprendre le contrôle" qui a participé au projet Cozy (podcast disponible à la rentrée). Nous avions parlé du jour où elle s'était désabonnée de Facebook et avait abandonné son smartphone, quel avait été son déclic, quelle était la démarche qu'elle avait entreprise pour que cette "détox" ne soit pas qu'un énième voeu pieux (un peu à l'image d'un Mark Zuckerberg qui faisait le voeu de réparer Facebook quelques semaines avant le scandale Cambridge Analytica).
Je faisais part à Nina de mon geste quasi-instinctif tous les matins avant même de prendre mon café qui me poussait à faire défiler à l'infini mon fil Instagram mis à jour pendant mon dodo (constitué à seulement 10% de mes amis.es). Geste reproduit à l'identique au moins une vingtaine de fois pendant les quinze heures suivantes jusqu'à mon coucher. Je n'ose pas connaitre le temps perdu à lire ce fil impersonnel de vies inconnues.

scrolling-mobile-social
Gif @Giphy

Nina m'a alors donné ce précieux conseil : supprimer l'application mobile Instagram de mon iPhone (l'expérience web étant tellement désastreuse qu'elle ne me donnera aucune envie d'y faire un tour...).
Je me suis exécutée (même si j'avais cette impression un peu étrange de sauter dans le vide pour la première fois). Ma "détox numérique" était lancée (enfin une première étape était bien franchie).
C'était un vendredi soir et le week-end qui avait suivi fut à la limite de l'enchantement.

(Re)découvrir Paris sans avoir les yeux rivés sur mon smartphone.
Sourire aux passants dans la rue.
Lire à la terrasse d'un café (toujours le smartphone dans le sac).

woman-happy-in-the-street
Gif @Giphy

Un week-end sans regarder une seule seconde Instagram, c'est un bon début mais mon objectif était de quitter cette habitude ou au moins d'en modifier son utilisation.
Je me suis souvenue de ces quelques mots de Béatrice, co-fondatrice de Switch Collective, programme de développement personnel que j'avais suivi avant mon arrivée chez Cozy Cloud : "Il faut 21 jours pour ancrer une habitude".

C'est Maxwell Maltz, chirurgien plastique dans les années 1950 qui s'était rendu compte d'une étrange tendance chez ses patients, qui est à l'origine de cette citation.

Quand Maltz pratiquait une opération - du nez, par exemple - il constatait que le patient mettait environ 21 jours à s'habituer à son nouveau visage. De même, quand un patient se faisait amputer d'un bras ou d'une jambe, Maltz remarquait que le patient avait la sensation de posséder un membre fantôme pendant environ 21 jours, avant de s'adapter à sa nouvelle situation.

Ces expériences avaient poussé Maltz à réfléchir à sa propre période d'ajustement aux changements et aux nouveaux comportements, et il avait constaté que lui aussi avait besoin de 21 jours pour prendre une nouvelle habitude. Maltz s'est mis à décrire ces expériences et a déclaré : "Tous ces phénomènes observés chez la plupart des gens semblent indiquer que l'on a besoin d'au minimum 21 jours pour faire disparaître une vieille image mentale et en créer une nouvelle".

C'est donc en 1960 que Maltz avait publié cette citation et ses autres réflexions sur le changement de comportement dans un ouvrage intitulé Psycho-Cybernetics. Le livre est devenu un best-seller, se vendant à plus de 30 millions d'exemplaires. Quelques décennies plus tard, le travail de Maltz a influencé quasiment tous les grands professionnels du développement personnel, de Zig Ziglar à Tony Robbins en oubliant que Maltz avait parlé "d'un minimum de 21 jours".
Qu'à cela ne tienne ! Et j'ai tenu... beaucoup plus de 21 jours.
L'application mobile est toujours désinstallée. Je n'ai pas éprouvé le besoin d'y retourner. Je me sens libérée. Libre de faire mes propres choix. Libre de profiter de mon réveil à moi (et pas celui d'inconnus). Libre de continuer à explorer le monde sans filtres ou autres influences.
Je mentirai si je ne vous disais pas qu'il m'arrive d'y accéder par le web... Furtivement. Le temps d'une mise à jour de publications. Et hop je repars aussitôt.

Offrez aussi des vacances à vos outils numériques 📚

A côté de cela, quoique plus jeune, mon été 98 ne ressemblait pas vraiment à celui que je vis aujourd'hui.
Oui, souvenez-vous...
La victoire des Bleus n'était pas encore sur la Toile (à part sur le copainsdavant.com de Dugarry ou Zidane).
WhatsApp n'était même pas encore un projet et pour échanger vos photos de vacances avec Jules et vous devant le coucher de soleil ou encore le bleu tellement bleu de la mer devant vous, vous vous rendiez chez Photo Service pour imprimer vos souvenirs et ensuite les envoyer par la Poste. (RIP les chaines de l'amitié).
Pas d'Instagram non plus pour hair celles et ceux qui parcourent le monde au frais des marques pour vous influencer vendre la dernière paire de lunettes alors qu'en 1998 vous étiez peut-être cloué devant le fax à attendre un bip annonciateur d'un nouveau courrier lors de votre stage d'été.
De vraies vacances non ? Celles où vous pouviez profiter du moment présent sans avoir à demander au serveur du restaurant le code wifi pour faire votre story...

Allez avant de lancer à corps perdu à votre patron, le fameux e-mail "Cet été, oubliez-moi, je ne serai pas joignable", prenez le temps de lire nos quelques conseils pour apprendre progressivement à ne pas regarder votre smartphone, à profiter du moment présent (sans vous empresser de poster une story ou partager vos photos sur WhatsApp) et déléguer à... votre Cozy tout le reste.

OutOfOffice_Denyse-
Gif Denyse®

Plus facile à dire qu'à faire ? Pas si sûr.

« Avec l'accroissement des usages numériques, apprendre à se déconnecter est particulièrement nécessaire pendant les vacances », selon Xavier Alas-Luquetas, fondateur d'Eléas.

L'étude « Pratiques numériques des salariés en 2016 » d'Eléas le confirme : il est difficile pour 37% des actifs de ne pas regarder nos e-mails hors du temps de travail. Mais il ne suffit pas seulement de ne plus regarder ses emails du bureau. Xavier Alas-Luquetas, fondateur d'Eléas estime que « notre vie privée est elle aussi soumise à l'hyperconnectivité numérique ».
Xavier Alas-Luquetas explique d'ailleurs dans son étude que « Si on ne peut pas complètement se déconnecter, on peut néanmoins se limiter au maximum en s'accordant chaque jour ou tous les deux jours un court moment de reconnexion », le faire avec notre entourage peut aider. Une corbeille dans l'entrée de votre appartement ou maison de vacances peut par exemple servir de réceptacle à tous les smartphones.

« La déconnexion pendant les vacances est une nécessité pour le travailleur, qui sera d'autant plus efficace quand il rentrera. Quand on est reposé, on voit surgir les solutions de manière immédiate », conclut Xavier Alas-Luquetas.

Alors on s'y met (bis) ? Nos conseils : commencer doucement et de la plus douillette des façons (pour vraiment s'y tenir)

  1. Gérez vos notifications d'applications en supprimant toutes celles relatives à votre travail (celles de vos outils collaboratifs par exemple - Trello, Slack, Mattermost...)
  2. Désinstallez votre e-mail pro du client mail de votre smartphone
  3. Supprimez les notifications d'applications que vous n'utilisez plus (pour éviter aussi de vous faire "pomper" de la donnée)
  4. Désinstallez l'application mobile dont vous êtes le plus dépendant (je l'ai fait, il n'y a pas de raison pour que vous aussi vous réussissiez - et ce n'est pas la marketeuse que je suis qui vous le dit)
  5. Coupez votre réveil le matin sur votre smartphone (pas de risque de faire plus qu'uniquement l'éteindre)
  6. Prenez du plaisir à vivre les choses lentement, sans forcément prévoir et en profitant au jour le jour
  7. Passez du temps avec des personnes qui ne vous rappellent pas le travail (et qui ne parlent pas "boulot" !).
  8. Le conseil de Flo, Product Owner - Cozy Banks : portez une montre pour éviter de vérifier l'heure sur votre smartphone

delete-gif
Gif @Giphy

Vacances j'oublie tout ☀️

pieds-en-éventail-devant-la-mer
Gif @Giphy

Toute l'équipe de Cozy Cloud se joint à moi pour vous souhaiter de très belles vacances. Vous pouvez déconnecter tranquillement : votre Cozy prend le relais pour suivre votre budget et vous notifier en cas de problème, télécharge automatiquement vos factures et vous prépare pour la rentrée.

PS : s'il y a une seule notification à conserver, c'est bien celle de Cozy Banks.
PPS : toutes vos photos seront synchronisées entre votre smartphone et votre Cozy. Bonus : vous pourrez les partager à votre famille et vos proches sans passer par WhatsApp
PPPS : Toute l'équipe de Cozy Cloud vous souhaite d'excellentes vacances.

Pour aller plus loin

Un été pour se déconnecter - France Inter par Marie Sauvion - Juillet 2018

Tristan Harris et Igor Galligo à propos de l'économie de l'attention et les bouleversements subis ou choisis de la société digitale. Le sujet ? Reprendre le pouvoir sur son temps et ses données ! - Maif Social Club - Mai 2018

La Magie du Rangement, Marie Kondô - Editions First ou comment en mettant de l’ordre dans votre intérieur, vous améliorez votre quotidien et changez littéralement votre vie.

Instagram : toi toi, mon toi , Matthieu Amaré, l'Observatoire Mes Datas et Moi.

Crédits Photos
Pour les gifs, nous utilisons Giphy.
Pour les photos, nous aimons Unsplash.


🖌 Quelques mots sur Cozy

► Notre mission : démocratiser le domicile numérique en permettant à chacun d'être autonome face sa vie numérique

► Comment Cozy protége votre domicile numérique et vos données ?

► Pour suivre nos aventures rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook : https://www.facebook.com/mycozycloud
Twitter : https://twitter.com/CozyCloud
Mastodon : https://framapiaf.org/@CozyCloud
LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/cozy-cloud/

► Nous rencontrer : https://www.meetup.com/fr-FR/Meetup-Cozy-Cloud-en-France/events/254790951/

Rendez-vous sur cozy.io pour créer votre espace Cozy hébergé en France, respectueux de votre vie privée et gratuit jusqu'à 5 Go de stockage.

Comment (vraiment) déconnecter pendant vos vacances ?